En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Actualités

A partir du 1er avril 2018, je vous recevrai au 111 rue Talma, à Vitry-sur-Seine.

Jean-Philippe Dietemann, psychothérapeute à Vitry-sur-Seine (94)

J'y vais ou j'y vais pas... ?

Parfois source d’appréhension, la première consultation est avant tout une rencontre. Lors de cette première prise de contact, le patient exprime les raisons qui l’ont poussé à consulter.

Étayant, le psychologue peut amener le patient à préciser certains éléments de son histoire ou de son contexte de vie.

Ensemble, patient et psychologue réfléchissent ensuite à la question d’un éventuel suivi et sur les attentes du patient en la matière.

Il est important de garder à l’esprit que cette première consultation n’engage à rien. Le patient comme le psychologue peuvent décider de ne pas donner suite à ce premier rendez-vous.

Les raisons pour lesquelles le psychologue décide de ne pas s’engager dans un suivi sont multiples et ne présument donc rien quant à la situation du patient.

Le psychologue motive alors sa décision et prend soin d’orienter le patient vers un confrère.

Quant au patient, il doit s’écouter et faire confiance à son ressenti avant de s’engager: se sent-il écouté ? Se sent-il en confiance ?

Si patient et psychologue décident de s’engager dans un suivi, il reste à définir conjointement le dispositif de travail dans ses modalités et à aborder notamment les questions de fréquence, de durée et le tarif des séances suivantes.

Cette première étape peut parfois nécessiter plusieurs séances.